L’arrivée du Lutin farceur :-)

Voila maintenant 2 jours que Notre Lutin farceur est avec nous 🙂

Premier jour.

« Lou ça frappe# donc elle ouvre maman
« il as personne » et la on ferme et elle me dit « maman regarde il as un lutin avec une lettre ».
Vous aurais vue sont regard j’ai pas eu le temps de filmer.
Oh non « maman il as manger les schoko-Bons le coquin »

Ça vous dit de voir les bêtises du lutin farceur ?

2 emes jours à ce sacrée lutin il sais pris en photo pendants que lou dormer :-).
Il l’as accrocher au sapin et il c est mis sur la lampe avec un stylos lou etait mort de rire en ce levant :-).
A demain pour de nouvelle avanture.


Présentation

Bonjour à tous  je me présente, je m’appelle Laetitia j’ai 28 ans.
Je suis maman de deux petites princesses  Louane 3 ans et demi et Juliane de 20 mois  le avec le papa de mes filles depuis 9 ans ❤
J’ai la maladie SOPK (Le syndrome des ovaires polykystiques). Louane je suis passée part traitement.Juliane sans rien ouffff car c’est long toutes les visites ect mes filles deux miracles :-).
Je vais vous presenter mon univers les produits que  j’utilise pour mes filles ou moi meme aussi :-).
Jouet, Mode comme vous l’avez compris une grande fan de @sergent_major_officiel :-).
Je fais aussi de la couture j adore faire des petites créations pour mes princesses. Bienvenue sur mon blog

Le syndrome des ovaires polykystiques


Schéma expliquant le blocage des follicules immatures dans les ovaires : comparaison entre le développement normal du follicule dans l’ovaire pendant le cycle et ce qui arrive en cas de syndrome des ovaires polykystiques.



Ce syndrome est causé par un déséquilibre hormonal qui entraine des troubles endocriniens complexes provoquant la perturbation des cycles menstruels voire une absence d’ovulation (anovulation). Il est la cause la plus fréquente des troubles hormonaux de la fertilité : il toucherait environ 10% des femmes d’âge fertile.

C’est un syndrome qui apparait généralement dès la puberté. Il peut être diagnostiqué à cette période de la vie, mais c’est généralement lorsque les difficultés à concevoir se manifestent, que les examens permettent de poser le diagnostic.

Ce syndrome est chronique ; dans l’état actuel des connaissances, il n’y a pas de traitement curatif. Par contre, il peut être traité, atténué et accompagné lorsque le désir de grossesse se fait sentir, ou dans la vie quotidienne en dehors de tout projet de grossesse.

Les conséquences du déséquilibre hormonal peuvent avoir un impact sur d’autres fonctions du corps (voir les symptomes). Cependant l’expression de la pathologie est extrèmement variable d’une femme à l’autre, que le soit le retentissement sur la fertilité comme les signes généraux.

A noter qu’il existe différents termes pour ce même syndrome :

• syndrome de Stein Leventhal (découvert en 1935)
• dystrophie ovarienne
• syndrome des ovaires polykystiques : SOPK
• syndrome des ovaires micro-polykystiques : SOMPK
• ovaires polykystiques : OPK ou PCO en anglais (polycystic ovaries)
• ovaires micro-polykystiques : OMPK




QUELLES SONT LES CAUSES DU SOPK ?

Pour une raison aujourd’hui encore inconnue, les chercheurs s’accordent pour penser qu’une résistance à l’insuline pourrait être la source du syndrome. L’insuline est une hormone qui sert à réguler le taux de sucre dans le sang. La production trop élevée d’insuline (hyperinsulinisme) entraine une trop forte production d’hormones mâles (hyperandrogénie) qui ralentit ou empêche la maturation des follicules dans les ovaires.

C’est l’accumulation des « petits » follicules non matures restés bloqués qui donne à l’ovaire son aspect « polykystique ». Il ne s’agit donc pas de kystes à proprement parlé.

Bien que les gènes spécifiques du SOPK n’aient pas été identifiés, il semble que celui-ci soit héréditaire.



Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer